commère


commère

commère [ kɔmɛr ] n. f.
• 1283; lat. ecclés. commater « mère avec »
1Vx Marraine d'un enfant par rapport au parrain ( compère), aux parents.
2Vx ou région. Terme d'amitié donné à une femme (voisine, amie).
3Mod. Femme qui sait et colporte toutes les nouvelles. bavard. Les commères du quartier. « au seuil des portes, les commères causaient et riaient » (Martin du Gard). Propos de commère. commérage.

commère nom féminin (latin ecclésiastique commater, marraine) Vieux. Marraine d'un enfant par rapport au parrain (ou compère). Vieux. Femme du peuple qui en impose par son allant et son langage ; maîtresse femme. Personne curieuse et bavarde qui colporte les nouvelles partout (se dit aussi d'un homme). ● commère (synonymes) nom féminin (latin ecclésiastique commater, marraine) Femme du peuple qui en impose par son allant et...
Synonymes :
Personne curieuse et bavarde qui colporte les nouvelles partout (se...
Synonymes :
- concierge (familier)
- pipelette (populaire)

commère
n. f.
d1./d Femme curieuse et cancanière.
d2./d Vx Marraine, par rapport au parrain (le compère) et au père.
d3./d (Antilles fr.) Terme d'adresse familier et affectueux envers une femme que l'on connaît, une voisine.

⇒COMMÈRE, subst. fém.
A.— Vx. Marraine d'un enfant par rapport au parrain ou aux parents. Si madame Bernier est la marraine, j'aurai là une commère de mon goût (É. AUGIER, Un Beau mariage, 1859, p. 197).
B.— P. ext.
1. Vieilli et fam.
a) Femme avec qui on entretient des rapports familiers, amie, compagne :
1. On ne voit pas le nombril... Peut-être qu'elle [la femme] n'en a pas, pareille à Adam et à sa commère, aux deux du couple de l'Eden, à qui personne n'a coupé le cordon...
A. ARNOUX, Carnet de route du Juif errant, 1931, p. 158.
♦ [Comme appellatif amical] La Lune. — M'entends-tu? L'Ours. — Est-ce toi, commère? (CLAUDEL, L'Ours et la lune, 1919, 2, p. 594).
P. métaph. Et la vie et la mort Sont tes commères (PÉGUY, Quatrains, 1914, p. 612).
Spéc., THÉÂTRE. Celle qui donne la réplique à un acteur comique, à un clown. Il [le maigre baladin] pérore et se tait tout soudain (...) Baise au cou sa commère énorme, et fait la roue (VERLAINE, Jadis et naguère, 1884, p. 207).
♦ Animatrice dans une revue de music-hall. Il composa une revue en vers. Ma sœur fut choisie comme commère (S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 103).
b) Femme hardie et énergique. Un air qui annonce une résolution indomptable. Fière commère! (BARBEY D'AUREVILLY, 1er Memorandum, 1838, p. 213).
Souvent avec une nuance hypocoristique. Femme habile, espiègle ou rusée. Nous ferions, avec l'effronterie de notre innocence, deux petites commères passablement éveillées (BALZAC, Mémoires de deux jeunes mariées, 1842, p. 175).
2. Lang. mod., péj. Femme curieuse, indiscrète et bavarde, généralement malveillante, à l'affût des moindres nouvelles, vraies ou fausses, et prompte à les colporter. Grosse, vieille commère; les commères du quartier. Les commères à larges faces bavardaient avec une volubilité de moulin (VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 72) :
2. Et que dire de leurs épouses [des vieux]? Avec leurs lèvres serrées comme des bourses, leurs yeux de quatre-vingts ans vivants et cruels (...), leurs méchancetés articulées en un français parfait et glacial, elles menaient contre les libérateurs une sorte de grève perlée dans les omnibus, de cartel des commères dans les loges...
MORAND, L'Europe galante, 1925, p. 251.
P. iron. [En parlant d'un homme] J'ai rencontré le supérieur, jadis — une commère, une vraie commère, molle et joufflue, des hanches énormes (BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, p. 1346).
[Emploi en appos. avec valeur d'adj.] Ce petit pays commère (HUGO, Correspondance, 1866, p. 573). Elle est un peu bavarde — un peu commère et médisante, mais elle a bon cœur (J. VALLÈS, Jacques Vingtras, Le Bachelier, 1881, p. 383).
Rem. On rencontre dans la docum. les dér. a) Commèrement, adv. À la manière d'une commère bavarde. Je désirerais qu'il m'écrivît le plus tôt, le plus minutieusement, voire le plus commèrement possible (VERLAINE, Correspondance, t. 1, 1871, p. 290). b) Comméreux, euse, adj. Qui a un comportement de commère, qui colporte des médisances. La niaise malveillance de toute cette bande comméreuse (S. DE BEAUVOIR, L'Invitée, 1943, p. 254).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 « marraine » (Renart, éd. Martin, branche II, vers 474); 2. fin XIIIe s. appellation familière donnée à une personne (De l'Ermite qui s'enyvra ds Nouv. recueil, éd. Méon, t. 2, p. 180, vers 239); 3. XIVe s. « personne bavarde » (CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, ch. 10 ds LITTRÉ). Empr. au lat. chrét. commater (composé de cum et mater « marraine » en lat. chrét.), proprement « marraine avec ». Fréq. abs. littér. :281. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 358, b) 555; XXe s. : a) 459, b) 314. Bbg. C. (L.). Des Potins de la commère au potin du potache. Vie Lang. 1960, pp. 602-605.

commère [kɔmɛʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1275, « marraine »; lat. ecclés. commater « mère (mater) avec ».
1 Vx. La marraine (d'un enfant), par rapport au parrain ( Compère) et aux parents.
1 Il s'avisa de me prier de lui tenir un enfant, et me donna Mme Coccelli pour commère.
Rousseau, les Confessions, V.
2 Vieilli ou régional. Terme d'amitié donné à une femme, entre voisins et gens qui ont des relations fréquentes. Cousine.Figuré :
2 Ma commère la carpe y faisait mille tours
Avec le brochet son compère.
La Fontaine, Fables, VII, 5.
Théâtre. Un des deux personnages principaux d'une revue. || La commère donne la réplique. Animatrice.
3 Mod. Femme qui sait toutes les nouvelles et les colporte. Bavard. || Les commères du quartier (→ Caqueter, cit. 1). || Propos de commère. Commérage.Par ext. || Cet homme est une vraie commère. Concierge (fig.).
3 (…) au seuil des portes, les commères causaient et riaient sur un diapason de dispute.
Martin du Gard, les Thibault, t. I, p. 100.
4 Vx. Femme hardie, qui a de la tête, que rien ne rebute. || Une fine commère. || Une maîtresse commère.
DÉR. Commérage, commérer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commère — COMMÈRE. s. f. Celle qui a tenu un enfant sur les fonts; et elle a ce nom tant à l égard de celui avec qui elle l a tenu, qu à l égard du père et de la mère de l enfant.Commère, se dit aussi d Une femme de basse condition, qui veut savoir toutes… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • commere — Commere. s. f. Celle qui a tenu un enfant sur les fonds; & elle a ce nom tant à l égard de celuy avec qui elle l a tenu, qu à l égard du pere & de la mere de l enfant. Commere, Se dit aussi d une femme de basse condition qui parle de tout à tort… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • commère — /ko merˈ/ noun fem of ↑compère ORIGIN: Fr, godmother; cf ↑cummer * * * commere see cummer …   Useful english dictionary

  • commère — (ko mê r ) s. f. 1°   Celle qui a tenu un enfant sur les fonts baptismaux, avec un compère ; ce qui crée entre eux une parenté spirituelle. •   Il s avisa de me prier de lui tenir un enfant, et me donna Mme Coccelli pour commère, J. J. ROUSS.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMMÈRE — s. f. Celle qui a tenu un enfant sur les fonts : on lui donne ce nom tant à l égard du parrain qu à l égard du père et de la mère de l enfant. COMMÈRE, se dit aussi, familièrement, d Une femme de basse condition, qui veut savoir toutes les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COMMÈRE — n. f. La marraine d’un enfant, par rapport tant au parrain qu’au père et à la mère de l’enfant. Il se dit aussi familièrement d’une Femme de basse condition, qui veut savoir toutes les nouvelles du quartier et qui parle de tout à tort et à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Commère — Jean Commère Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Commère est un peintre, aquarelliste, dessinateur et illustrateur français du XXe siècle. Né à Paris …   Wikipédia en Français

  • commère — nf. : KeMÂRE (Albanais.001, Annecy, Leschaux, Saxel.002, Thônes.004, Villards Thônes | Albertville), komâre (004, Chambéry.025), tyonmâre (Valloire) ; brafa frikò <brasse fricot> nm. (002), pateufla nf. (002), linga <langue> (001) ;… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • commère — [ kɒmɛ:] noun Brit. a female compère. Origin Fr., lit. godmother , feminine of compère …   English new terms dictionary

  • commère —   n. gossiping woman; female compère.    ♦ commèrage, n. gossip …   Dictionary of difficult words